APROFES - Association pour la PROmotion de la FEmme Sénégalaise

     Nous avons rencontré toute l'équipe de l'APROFES dans leurs locaux de Kaolack. Ils nous ont expliqué le fonctionnement de cette association très dynamique dans la région.
Ne disposant pas de site internet, nous avons formé trois de leurs membres permanents à la programmation web.

Création de l'APROFES

Mme Binta Sarr, présidente de l'APROFES

     L'Association pour la Promotion de la Femme Sénégalaise (APROFES) est née en 1987 de la volonté d'un groupe de jeunes femmes de l'association culturelle et sportive « Mag Daan », toutes convaincues que l'échec des programmes de développement résultait en grande partie de la non-prise en charge des préoccupations des femmes.
Ce groupe est dirigé par des femmes et fait partie des organisations nées de la dynamique populaire. Une autre spécificité de cette association est que des femmes de professions, d'origines sociales, de races, de religions et d'appartenance politiques différentes s'y retrouvent.
Cette organisation locale s'appuie sur les initiatives des populations, surtout les femmes et les jeunes, à travers des programmes de formation, de sensibilisation, de soutien aux activités productives et d'amélioration du cadre de vie. Elle n'intervient pour l'instant que dans les régions de Kaolack, Diourbel et Fatick par manque de moyens, mais ses ambitions sont nationales.

     L'équipe de l'APROFES se compose actuellement d'une vingtaine de membres (13 permanents, et 7 bénévoles, parmi lesquels la présidente, la trésorière…).

Mission

     L'APROFES contribue à la promotion socio-économique et culturelle des femmes sénégalaises et tente de faciliter l'émergence d'un leadership féminin. Le but est d'améliorer les conditions de vie des hommes et des femmes, en mettant l'accent sur les besoins spécifiques des femmes.

Objectifs

     L'APROFES œuvre pour :

  • la promotion des droits de la femme,
  • leur accès aux ressources productives,
  • leur participation aux sphères de prise de décision,
  • la réduction de la pauvreté,
  • la réduction des violences faites aux femmes.

Partenaires

Sur le terrain

  • les groupements de femmes de quartiers et de villages,
  • les jeunes des quartiers et des écoles,
  • les réseaux de villages et de groupements,
  • les femmes victimes de violences,
  • Les femmes entrepreneurs,
  • Les femmes leaders.

     Au total, 105 groupements (65 en milieu rural et 40 dans la ville de Kaolack) et un réseau de 12 villages situés dans la communauté rurale de Mboss sont membres de l'APROFES et travaillent en partenariat avec l'association.

Au niveau international

  • Solidarités Socialistes (association belge), à l'initiative du FADOC, Fonds d'Appui et de Développement des Organisations Communautaires, gérés entre autres par l'APROFES ;
  • Oxfam America et Oxfam Hollande ;
  • ONG Eaux Vives (association française) ;
  • Fondation Frederich Erbert ;
  • ANAFA qui finance les programmes de formation.

     En fait, l'APROFES sert essentiellement d'encadrement pour ses membres locaux et d'intermédiaire entre les bailleurs internationaux et les associations locales.
L'APROFES encourage ses partenaires à travailler en réseau. Elle collabore également avec d'autres structures (ONG, …) et avec les services techniques de l'Etat. Enfin, elle participe aux différents cadres de concertation mis en place par les autorités administratives locales.

Domaines d'intervention

Quelques membres de l'équipe

  • Sensibilisation et éducation des populations sur des thèmes de droit, de citoyenneté, de santé, d'économie, etc.
  • Formation des groupes à la base sur les techniques de production (agriculture, élevage, artisanat) et de gestion ainsi que d'alphabétisation.
  • Crédit / épargne.
  • Amélioration du cadre de vie grâce au reboisement et à l'évacuation des ordures.
  • Lutte contre les violences faites aux femmes grâce à l'ouverture d'un point d'écoute prodiguant des conseils et une aide juridiques aux femmes victimes de violences.
  • Renforcement du partenariat Nord/Sud et Sud/Sud.
  • Création d'une mutuelle de santé , principalement pour les femmes.

Réalisations

Dans le domaine de la formation et de l'éducation

  • Formation en dynamique de groupe destinée aux groupements ruraux (gestion administrative, compostage, élevage, reboisement, maraîchage, fabrication de lait de corps et de savon local…)
  • Programme d'alphabétisation dans dix villages de la région de Kaolack.
  • Mise en place d'un centre socioéducatif pour donner aux jeunes des notions sur la citoyenneté, le genre et certains métiers, organisation de camps de jeunesse durant les vacances.
  • Aide à la mise en place d'une case-foyer et d'une buvette pour améliorer les conditions d'étude des élèves.

Dans le domaine de la sensibilisation

  • Organisation de causeries animées par des agents de terrain.
  • Projection de films sur la santé, sur les violences faites aux femmes…
  • Prestation théâtrale de la troupe Bamtaare . Le théâtre sert ici de support culturel aux actions de sensibilisation. Il favorise le dialogue en wolof. Les représentations sont gratuites et attirent un large public, contrairement aux causeries auxquelles n'assistent qu'une vingtaine de personnes. Aucune solution n'est mise en avant, mais les problèmes sont posés de manière à favoriser la réflexion. Cette troupe joue gratuitement au niveau local, et est rémunérée pour ses représentations à l'étranger.
  • Participation à des émissions radiophoniques.
  • Organisation de fora et de conférences sur les droits de la femme, l'intégrité physique et morale de la femme, la santé reproductive, les maladies endémiques spécifiques à chaque zone…

Dans le domaine du développement rural

  • Chacun des 65 groupements ruraux partenaires de l'APROFES a accès à des crédits.
  • Quatre villages ont été appuyés pour la mise en place de périmètres maraîchers équipés de puits et de bassins.
  • Chacun des villages partenaires dispose également de conseillers en santé animale qui sont capables de les appuyer.
  • Forage de six puits au profit de quatre localités.

Dans le domaine de la microfinance

     Les activités du fonds de crédit ont débuté en 1992 et atteignent désormais 40 millions de francs CFA. Ce fonds a permis d'appuyer les initiatives économiques des femmes et a notamment été à l'origine de la création de la mutuelle de crédit Teranga qui ouvre ses premiers guichets en milieu rural. Elle est actuellement agréée par le PMIA et le fonds de contrepartie suisse.

Cette page a été réalisée par les membres de l'association Courants de Femmes.